l'actu u.s.dax :  L'oeil de Bruno Cazalis

08 Octobre 2012

Dax 44 - Massy 10 (mi-temps 23-3)

 

Cette rencontre face à Massy, joueurs, dirigeants, partenaires, spectateurs, tous savaient pertinemment toute l’importance qu’elle revêtait. Que ce soit Massy ou un autre adversaire d’ailleurs, peu importait ! Après un premier bloc aussi désastreux, l’U.S.D. ne pouvait en aucun cas continuer à galvauder son passé de cette manière. Rappelant tout le monde à ses responsabilités, le président Gilbert Ponteins concluait même son l’édito de l’U.S.Dax Mag précédant la venue des banlieusards parisiens par ses mots : « chacun sait désormais ce qu’il a à faire ».

 

 

Le message a été entièrement entendu. Chacun a en effet tenu sa place et comme on pourrait dire : le travail a été fait. Et même bien fait. Certes, Christophe Manas insistait sur le fait que lui-même et son associé de l’encadrement Fred Garcia sentaient bien, aux entraînements, que les mouvements prenaient forme doucement mais sûrement. Il fallait simplement réussir ce passage de la théorie de la semaine à la pratique du samedi. Les Massicois ont été des partenaires parfaits, se prêtant au jeu et imposant d’entrée un rythme très soutenu, très enlevé à ces débats. Des débats parfois même très houleux (1 rouge et 4 jaune pour les visiteurs contre 2) qui ont eu pour effet de piquer un peu plus les Dacquois afin de les pousser dans leur engagement, dans leur énergie, dans leur hargne. Ils montraient là que, dorénavant, leur pelouse était redevenue sacrée et que, tout au moins ce jour-là, elle serait foulée avec respect. Cette agressivité qui leur avait fait défaut jusqu’alors était utilisée avec intelligence à travers une mêlée qui peu à peu s’imposait, un alignement efficace, des regroupements et des déblayages pour contester et reprendre la possession, des groupés-pénétrants dominateurs douloureux pour le moral du pack adverse. Qui a dit que le rugby commençait devant ! C’était un vrai plaisir de voir ces transformations, cette envie, cette détermination.

 

 

Mais, au-delà de ce goût retrouvé pour la conquête et la manière pour y parvenir, les camarades de Mickaël Bert ont apporté une liberté au ballon que l’on n’avait plus apprécié depuis un bon moment. La jeunesse lancée enfin ! dans le grand bain n’y est certes pas étrangère. Les présences de Max Matty qui s’affirme de plus en plus avec assurance et présence à l’ouverture, la sérénité, la vision du jeu et le pied de Yoann Laousse, sont venues s’ajouter aux relances et prises d’intervalles de Jean-Mathieu Alcade. Et puis, il est un garçon qui a su s’intégrer judicieusement par ces plaquages solides et son envie de donner de la vitesse derrière, le nouveau venu dans la ligne offensive, le centre argentin Juan Pablo Socino. Une très bonne recrue pour offrir une nouvelle ambition à l’attaque dacquoise.

 

 

Le travail commence à payer. C’est un fait. Cette victoire doit donc être savourée avec justesse, agrémentée par un bonus offensif grâce à Mickaël Bert, Clémens Von Grumbkow, Florent Gibouin, Charlie Ternisien et Matt Henjak qui ont inscrit cinq essais. Pour Dax, la saison débute maintenant. Dans ce bloc difficile, face à Oyonnax, Pau, Carcassonne et Brive, ce sera l’occasion de confirmer toutes ces bonnes dispositions exprimées sur le terrain. Certes, les adversaires vont être d’un tout autre calibre que les Massicois, encore débutants à ce niveau. C’est là que l’on pourra apprécier ce renouveau tant attendu.

 

 

 

Bruno Cazalis


Recherche d'actu par catégorie

Selectionner par catégorie :

PARTENAIRES DE L'U.S.DAX

  • Adidas
  • Grand Mail Adour Oceane
  • Thermes Beérot
  • Maïsadour
  • Francis Lavigne Développement