l'actu u.s.dax :  Retour sur la 30ème et dernière journée de ProD2

07 Mai 2013

Retour sur la 30ème journée de ProD2

 

 

 

 

La chronique de Bruno Cazalis

 

Tout le monde est rentré aux vestiaires. Les stades ont fermé leurs portes et les supporteurs peuvent penser à autre chose qu’au rugby en attendant le retour vers les pelouses à la fin de l’été. Presque tous puisque les plus chanceux vont pouvoir vivre d’intenses moments avec les phases finales. Le bilan de cette dernière journée sera de deux ordres : pour les demi-finales, Brive et Pau partiront favoris puisque jouant sur leur pelouse devant Aurillac etLa Rochelle ; pour les descentes, Massy sera accompagné de Aix-en-Provence qui s’est incliné chez lui devant Brive. La deuxième analyse concernera l’ampleur des scores. En Top 14, 465 points avec 59 essais ; pourla ProD2 avec 7 matches, Narbonne-Tarbes devant se dérouler le mercredi 8 mai à cause d’une épidémie d’oreillons, c’est 416 points et 46 essais avec un Pau-Oyonnax qui a atteint les cent points (73-27) et 13 essais inscrits (10 à 3).

 

 

 


Béziers 24 - Aurillac 18
C’était un des matches du jour. Les deux formations avaient besoin de points : l’une pour se maintenir et l’autre pour assurer sa place en demie. Au final, les deux étaient satisfaites. Béziers s’était imposé et avait ainsi assuré son maintien ; Aurillac avait obtenu ce dernier point pour se mettre hors de portée d’un éventuel retour tarbais et être sûr de disputer les phases finales. Depuis quelques semaines, les Biterrois ont repris du tonus ; rien d’étonnant à ce que, chez eux, ils viennent à bout d’un des candidats à la montée. Pourtant, ils sont restés fébriles et inquiets dans le jeu ne parvenant à se libérer que tardivement, commettant des erreurs tactiques, manquant de constance dans la discipline. Les Cantalous de leur côté ne parvenaient pas non plus à donner de l’air aux mouvements. C’est vers la fin que l’ensemble s’est débridé, Béziers parvenant à maîtriser ses options et son match et Aurillac inscrivant dans les ultimes secondes cet essai synonyme de bonus défensif.

 

 

 

Pau 73 - Oyonnax 27
Cette cinquième défaite d’Oyonnax ne prendra aucune valeur. Deux ambitions totalement différentes, même si le mot compétiteur est toujours présent dans les déclarations des joueurs. Les Palois voulaient conforter leur place en demie sur leur terrain. Les champions de Pro D2 avaient la tête plutôt ailleurs. Alors certes, le carton rouge et diverses sanctions dans le jeu ne le facilitèrent pas toujours. Mais enfin prendre 73 points et encaisser 10 essais alors que pendant neuf mois on a dominé de la tête et des épaules une compétition et des adversaires, cela doit provoquer des tiraillements de cheveux. C’est bien pour les Palois qui ont pu se préparer à leur demi-finale avec détermination et un engagement sans faille. C’est bien pour les spectateurs car ils ont vu plein d’essais et du jeu dans tous les sens. Il est dommage en revanche que l’équilibre n’ait pas d’avantage été respecté.

 

 


Colomiers 52 - Massy 27
L’enjeu étant supprimé, les deux formations ont pu se livrer sans la moindre arrière-pensée. Les Massicois aiment le jeu et ils ne s’en sont pas privés. Les Columérins voulaient finir la saison en beauté sur leurs terres ; ils ont attaqué la partie avec le désir de bien faire. Les banlieusards parisiens ont mis un peu de temps avant de rentrer dans les débats et d’apporter toute leur envie. La suite, ce fut un échange d’esprit d’ouverture qui se solda par 12 essais (8 et 4). Tout ce qui peut satisfaire un public amoureux du beau rugby.

 

 


Aix 25 - Brive 30
Les Aixois ont raté leur fin de saison et la sanction est lourde : une descente en fédérale 1. Mais ce n’est pas sur cette dernière rencontre qu’ils ont tout perdu. Là, face à une formation briviste de plus en plus désireuse de rejoindre l’élite dès cette année, ils ont montré qu’ils avaient du cœur, de l’ambition, de la volonté avec une jeune charnière pleine d’espoirs. C’est, comme très souvent, après l’heure de jeu que l’écart se creusa et que le plus serein, le plus solide, le plus complet fit peu à peu la différence. Brive possède des arguments plus convaincants malgré quelques indisciplines et une rigueur pas toujours conforme à l’ambition de l’ensemble. L’objectif des Brivistes était de conserver cette deuxième place pour jouer la demie sur leur pelouse. Les Aixois voulaient montrer à leurs supporters qu’ils méritaient de se maintenir à ce niveau de la compétition. Un avenir bien différent pour chacun deux.

 

 


Carcassonne 52 - Lyon 12
Lyon était un des candidats à la montée. Même directe prévoyait-on avec ce budget qui faisait rêver. Oui, mais heureusement l’argent ne fait pas tout. Les Lyonnais finiront à la huitième place, au beau milieu d’un tableau dans lequel ils n’ont jamais su réellement trouver leur place. Ils ont encaissé là leur plus lourde défaite de toute la saison et 8 essais. Ça peut faire mal. En revanche, pour Carcassonne, c’est un vrai plaisir. Le match a duré une demi-heure, les indisciplines lyonnaises ayant provoqué une infériorité numérique fatale. La suite des débats fut totalement audoise. Le public a pu apprécier et a applaudi sa formation qui sera profondément remaniée l’an prochain.

 


 

Albi 34 - La Rochelle21
Les Rochelais savaient que leur fin de saison serait difficile avec deux déplacements à Brive et Albi. Ils ne se sont pas trompés dans leur prévision puisqu’ils ont perdu ces deux rencontres. Deux défaites qui ont peut-être provoqué quelques maux de tête. Pourtant, les maritimes avaient attaqué la partie de la meilleure des manières. Du jeu et des essais, une domination sur les impacts et dans les mêlées fermées. Les conditions étaient donc réunies pour qu’ils se dirigent vers un succès qui, sans pour autant leur offrir une demie sur leur pelouse pouvait tout au moins les satisfaire dans leurs légitimes ambitions. Mais voilà, encore une fois, les Rochelais ont faibli dans la durée : en fin de chacune des mi-temps, les Albigeois reprenant même les rênes de la rencontre dans le final. Les Albigeois peuvent penser à des vacances méritées, leur contrat ayant été rempli. Les Rochelais devront montrer plus de continuité, plus de constance dans l’effort dans leur demie à Pau pour espérer disputer la finale à Bordeaux.

 

 


Auch 15 - Dax 6
Les Dacquois avaient assuré l’essentiel les deux semaines précédentes en battant Lyon puis Albi. Ils se déplaçaient à Auch l’esprit serein et dégagé de toute inquiétude. D’ailleurs c’est pour cette raison que les entraîneurs avaient rajeuni leurs troupes avec quelques éléments du centre de formation que l’on reverra très certainement l’an prochain plus régulièrement. Alors dans le Gers, ils ont parfaitement joué le jeu et c’est très bien pour l’esprit. Les Auscitains ne doivent donc leur succès qu’à eux seuls. L’incertitude a plané jusque dans les dernières minutes, les Dacquois échouant même d’un rien dans les ultimes secondes pour un essai qui aurait récompensé toute cette débauche d’énergie.

 

 

 

Bruno Cazalis

 




Recherche d'actu par catégorie

Selectionner par catégorie :

PARTENAIRES DE L'U.S.DAX

  • Maïsadour
  • Grand Mail Adour Oceane
  • Thermes Beérot
  • Francis Lavigne Développement
  • Aquacéo